Diagnostics ImmobiliersMenton et sa région

Les Termites

Les termites sont des insectes sociaux xylophages (se nourrissant de la cellulose du bois). Ils forment des colonies parmi lesquelles ils se répartissent en quatre castes : les ouvriers, les soldats, les nymphes et les sexués, chaque caste présentant des spécificités morphologiques distinctes. En grandissant, les larves peuvent devenir soit des nymphes soit des ouvriers, en fonction des besoins de la colonie. Les nymphes et les ouvriers peuvent devenir des soldats, mais seules les nymphes donnent des individus sexués. Chaque caste est morphologiquement différente des autres, ainsi les sexués ont des ailes et les soldats développent une grosse tête et de grosses mandibules ; ils défendent la colonie. Les ouvriers sont mâles ou femelles (en proportion égales) mais stériles, aptères (dépourvus d’ailes) et dépigmentés, ils représentent la majeure partie de la colonie (environ 90%).

En France, on ne trouve dans la nature que deux genres de termites : les Reticulitermes et les Kalotermes.

Les différentes espèces de termites présentes en France

En France, 6 espèces de termites ont été décrites. Parmi elles, cinq espèces de termites sont souterraines et appartiennent au genre Reticulitermes et une espèce de termite est dite de « bois sec » Kalotermes flavicolis. Une seconde espèce de termites de « bois sec » tropicale importée, Cryptotermes brevis, est parfois découverte dans des habitations (une douzaine de cas recensés). Cette espèce ne se développe cependant pas et ne circule pas naturellement sous les climats tempérés.

Les termites souterrains vivent dans le sol et remontent dans le bois dont ils se nourrissent. Ils appartiennent au genre Reticulitermes (famille des Rhinotermiditès). Cinq espèces vivent sur le territoire français et s´attaquent aux bois mis en œuvre dans les bâtiments.

• Reticulitermes flavipes

(anciennement R. santonensis), le termite de Saintonge, vit en conditions naturelles entre le nord de la Gironde et la Vendée, il sévit également dans des départements plus nordiques (Vallée de la Loire, Bretagne, Normandie, Région parisienne, Centre et Nord), il remonte la Garonne et le Tarn (Albi) et suit la côte jusqu´au Pays basque. Cette espèce s’est implantée en Charente Maritime il y a plusieurs siècles, elle est originaire d’Amérique du Nord. Elle peut se distinguer des suivantes par quelques particularités morphologiques, décelables à l’aide d’une loupe binoculaire.

• Reticulitermes grassei

le termite des Landes, vit essentiellement dans les forêts du bassin aquitain et de la Charente Maritime, mais quelques infestations ont été signalées en zones urbaine de régions situées plus au nord (Poitou-Charentes, Centre).

• Reticulitermes banyulensis

le termite de Banyuls, vit dans le Roussillon et s’est désormais répandu jusqu’à Marseille.

• Reticulitermes lucifugus

vit dans les forêts côtières provençales, à partir de La Ciotat jusqu´à la frontière italienne. Sa sous-espèce, Reticulitermes lucifugus corsicus se rencontre en Corse et en Sardaigne, ainsi que ponctuellement sur le continent (en zones urbaines).

• Reticulitermes urbis

une espèce de termite, nouvellement décrite en 2003, a été découverte en zones urbaines dans le sud-est de la France (de la région de Marseille à l’ouest jusqu’à l’Italie à l’est). Il s’agit également d’une introduction accidentelle, probablement d’Europe du sud-est. Toutes ces espèces sont susceptibles de s´attaquer aux bâtiments et se sont largement propagées au-delà de leurs aires de répartition naturelle, essentiellement du fait des activités humaines. Plusieurs espèces cohabitent même dans certaines zones urbaines (Bordeaux, Marseille, etc.). Les termites de bois secs nichent directement dans le bois qu´ils consomment. Une seule espèce vit naturellement en France métropolitaine et appartient au genre Kalotermes (famille des Kalotermiditès).


Le Kalotermes flavicollis

appelé aussi le termite à cou jaune, se rencontre essentiellement dans les départements du pourtour méditerranéen. Sa présence dans les bâtiments est anecdotique, et son développement a peu de conséquences économiques en comparaison avec celles des termites souterrains.








Certification et Assurance          Bureau Controle Certification          AXA